Domme

fabien 22 septembre 2016 0

domme

Domme à 12 kilomètres de Sarlat, constitue assurément une étape obligée de votre séjour dans la région.
(voir la carte: Cliquez ici )

Domme réserve une quantité de surprises aux promeneurs, elle est traversée de rues pittoresques et parsemée de maisons en belle pierre blonde, de nombreux petits jardins fleuris cachés, n’hésitez pas à longer ses remparts ou a admirer le vaste panorama sur la vallée de la Dordogne, où de cette vue, le romantique Henry Miller a pu écrire « que la vision de la rivière noire et mystérieuse, du haut de ce beau promontoire, … est quelque chose dont on est reconnaissant pour le restant de sa vie »

Ce qu’il faut visiter à Domme

belvedere
La terrasse de la Barre : offre peut-être le plus beau panorama du Périgord. La vue s’étend sur toute la plaine alluviale et jusqu’à la Roque-Gageac. Prolongez votre plaisir par la promenade des falaise. A la porte Del Bos, balade des remparts.

Les grottes naturelles à concrétions : La plus grande grotte aménagée du Périgord noir, une des plus belle aussi. Longue galerie et plusieurs salles courant sous la ville, jalonnées de concrétions diverses et féeriques, stalactites et stalagmites, draperie, marmite,etc.. Un ascenseur panoramique est aujourd’hui aménagé. Place de la Halle. Entrée : 6 €.

La porte des Tours, est la plus importante des trois portes de la ville. Les tours servirent de prisons aux templiers. Ceux ci nous ont laissés de poignants témoignages sur les murs, par le biais de graffitis ésotériques et fabuleux. Pour les voir, s’adresser à l’office de tourisme (visite guidée uniquement). Tarifs : Adulte 5,60 € et enfant 3,20 €.

Histoire

halle de domme
Domme est une bastide (ville neuve fondée sur décision royale) élevée en 1281, sur une falaise, par le roi de France Philippe III le Hardi contre la menace anglaise.

Sa construction a pris des décennies, car les premiers colons eurent du mal à vaincre l’obstacle du terrain. Le roi, irrité, répliqua en taxant les habitants, alourdissant d’autant leur fardeau et leurs souffrances. Domme fut enfin achevée et établie avec des privilèges considérables. Sa juridiction s’étendait sur le territoire environnant et avait le droit de battre sa propre monnaie.

Inévitablement, sa position stratégique lui valut toutes sortes de vicissitudes au cours de la guerre de Cent Ans, la cité passa sans cesse d’un camp à l’autre.

Aprés le procés des Templiers en 1307, la Porte des Tours à peine édifiée, alors qu’elle devait servir d’abri au corps de garde, servit immédiatement de prison aux Templiers, jusqu’à 70 personnes y furent enfermées. Les templiers gravèrent à ce moment là un message, des graffitis encore visibles aujourd’hui mais toujours indéchiffrables. Des mots, des crucifix, des personnages, des dates et des symboles divers composent le dit message. Dès 1318, il n’apparaît plus de traces des Templiers, tous morts. Aucun n’est ressortit vivant de la prison.

Restée catholique pendant les guerres de Religion, l’indomptable Geoffroi de Vivans,capitaine protestant de la garnison de Castelnaud et compagnon du futur Henri IV, décida de s’en emparer. Il fit une tentative en 1572, mais ses formidables défenses résistèrent, même à lui. En 1588, il tenta de nouveau sa chance et employa la ruse, son arme favorite. Par une nuit sombre, il envoya un peloton escalader la falaise de la Barre. Le peuple de Domme, considérant l’ascension impossible, avait négligé de défendre ce côté de la ville. Il connut son erreur un peu trop tard, l’escouade ayant pénétré dans la ville ouvrit les portes au reste de la troupe. Geoffroi de Vivans se maintint 4 ans seulement à Domme. Aprés avoir démoli les édifices qui lui déplaisaient, comme l’église et le couvent, il vendit la ville au représentant du roi et s’en alla.

Domme connue ensuite le soulèvement des croquants périgourdins jusqu’au XVIIe siècle. Domme perdit petit à petit de son importance jusqu’à la Révolution Française qui lui donna le coup de grâce en lui enlevant tous ses privilèges de bastide.

Hors des grandes voies de communication, sans industries, Domme s’assoupie victime de l’exode rural.

Domme a traversé les siècles sans presque subir les ravages du temps et s’offre à nous telle qu’elle était. Ce qui lui permet aujourd’hui de se classer parmis les plus beaux villages de France.

Infos

La circulation se fait à sens unique dans la bastide. Parking à l’intérieur mais possibilité de se garer à l’extérieur, circulation très difficile en saison.




Leave A Response »